MONTREUIL – Paroles de femmes en exil

le 22/11/14

11h – Lectures croisées entre les récits de femmes migrantes et les textes de Virginie Poitrasson et de Julien Delmaire.

La création présentée est une œuvre collective réalisée en ateliers autour des questions d’identité et d’exil. Les lectures croisées des femmes et des écrivains seront accompagnées de la projection du documentaire multimédia réalisé par Célia Bonnin

Bibliothèque Robert Desnos – 14, bd Rouget-de-Lisle – 93100 Montreuil sous Bois (Entrée libre)

© Célia BonninNé du besoin exprimé par les femmes migrantes accueillies dans les permanences de La Cimade, d’avoir un espace pour se retrouver et parler, des ateliers d’échanges, de parole et d’écriture ont été mis en place. Animés par une auteure en résidence d’écrivain financée par la région Ile de France, ces ateliers ont permis d’approfondir le lien entre migrants et culture, de renforcer la capacité à dialoguer, à apprendre, à interpréter et à créer avec l’Autre, de décloisonner les mondes. L’objectif des ateliers d’écriture menés par Virginie Poitrasson fut de permettre à des femmes issues de la migration de venir exprimer leurs émotions par l’écriture et le partage, de prendre la parole face aux autres et de révéler leur intimité, leur souvenirs, leurs tristesses, et leurs joies aussi. Dans ces ateliers, en s’appropriant l’écriture et en parlant de ce dont elles n’ont jamais parlé, elles entament une reconstruction personnelle. L’atelier est devenu un lieu de rendez-vous convivial et privilégié où chacune partage son intimité avec les autres. Virginie Poitrasson, qui se décrit elle-même comme « la technicienne effacée qui huile les rouages pour que la machine à parole tourne » a su créer un espace de confiance et de partage, et donner la parole à des femmes à qui on l’a rarement donnée.
C’est donc l’histoire d’Elisabeth, de Fatima, de Fatoumata, d’Hadja, d’Hawa, de Laeticia et de Xiaoya. C’est une partie d’elles et de leur histoire qu’elles viendront dévoiler sur scène à la bibliothèque de Montreuil.

Un recueil des textes sera publié pour laisser trace de leur expression sur le rapport de l’humain aux frontières.

© Célia Bonnin

Virginie Poitrasson est née en 1975, écrivain, performeuse et traductrice, elle explore les frontières entre les genres et les modes d’expression langagiers et plastiques (sons, vidéos, sérigraphie). Elle a réalisé des performances entre autre au festival Midi-Minuit Poésie, à la Fondation Ricard, au festival Relectures, à la Kunsthalle de Mulhouse, au festival Poezia presente, à Expoésie, à la galerie Poggi & Bertoux associés, à la galerie Paul Frèches, à la Galerie EOF, au Carré d’art de Nîmes et au Centre d’études poétiques de l’ENS Lyon. Elle est l’auteure de Il faut toujours garder en tête une formule magique (éditions de l’Attente, 2012), Journal d’une disparition (Ink #1, 2010), Nous sommes des dispositifs (La camera verde, 2009), Tendre les liens (http://www.publie.net, 2009), Demi-valeurs (éditions de l’Attente, 2008), Série ombragée (Propos2 éditions, 2006) et Épisodes de la lueur (L’Atelier du Hanneton, 2004). Traductions : First figure de Michael Palmer, co-traduit avec Éric Suchère (José Corti, 2011) et Slowly de Lyn Hejinian (Format Américain, 2006). Elle anime régulièrement des ateliers d’écriture auprès de femmes migrantes, d’étudiants en art, de lycéens et de collégiens.
Blog : http://virginiepoitrasson.blogspot.com/

Né en 1977, Julien Delmaire est écrivain, slameur et poète de l’oralité. Depuis plus de douze ans, il multiplie les lectures sur scène, un peu partout dans le monde. Son premier roman « Georgia » publié aux éditions Grasset, est paru en septembre 2013, il a remporté le Prix Littéraire de la Porte Dorée 2014. Il encadre de nombreux ateliers d’écriture dans les établissements scolaire,  en hôpital psychiatrique, en milieu carcéral, ainsi que dans les bibliothèques et les médiathèques.
Blog: http://culturebox.francetvinfo.fr/nous-laminaires/

Célia Bonnin vit et travaille à Paris. Diplômée de l’école Louis Lumière, elle commence par travailler pendant 6 ans dans une entreprise spécialisée en prise de vue haute définition pour la publicité et l’art. En 2010, elle se lance en tant que photographe free-lance et débute un travail au long cours sur la jeunesse sans-papiers. Aujourd’hui, l’humain est toujours au cœur de ses photographies à travers reportages et portraits.
Blog : www.celiab-photography.com

PHOTOS © Célia Bonnin

 

4 Boulevard Rouget de Lisle, 93100 Montreuil, France

Tous les événements de la région
infos pratiques région
COORDONNÉES DE LA RÉGION :

Déléguée nationale en région :
Anne-Laure CHARRIER
01 40 08 05 34
poste-idf@lacimade.org

À SAVOIR :

https://www.lacimade.org/regions/ile-de-france/

Les questions migratoires sont au cœur du débat public en France, en Europe et dans le monde. Elles sont instrumentalisées à des fins électoralistes, et nourries par des politiques de plus en plus coercitives et inhumaines.

Pour cette nouvelle édition, le festival Migrant’scène a choisi de mettre à l’honneur les multiples formes de résistances qui s’opposent au regain de haine et de discriminations envers les personnes étrangères.

  • Résister aujourd’hui en tirant les leçons du passé
  • Résister aux contre-vérités, aux amalgames et à la tentation du tout sécuritaire
  • Résister aux lois qui définissent la solidarité comme un délit
  • Résister en tant que personne étrangère
  • Résister à la fabrique de l’exclusion et à la division des exclu·e·s
  • Résister aux stéréotypes, l’exemple des femmes migrantes
  • Résister en tant qu'artiste …

Nous interrogerons les politiques migratoires en croisant les regards des milieux de la culture, de la recherche, de l’art et de la solidarité.

Projections, débats, concerts, théâtre, expositions, performances, avec des historien·ne·s, des dramaturges, des artistes, des musicien·ne·s exclu·e·s, des citoyen·ne·s solidaires, autant de rencontres et d’échanges dans 20 lieux à Paris et en Île-de-France pour partager nos analyses, nos inspirations et nos initiatives.