PARIS 14e – CONCERT / RENCONTRE / REPAS 18h

le 30/11/19

Concert

Dagja Mohammed Salem Band

En partenariat avec le CEEL (Collectif d’Entraide et d’Echanges Linguistique) et La maison des réfugiés 

© AEE

Venu du Sahara occidental, le groupe chante en Hassanya, un dialecte arabe de cette région, l’amour de leur terre et la nostalgie d’un pays qu’ils ont dû quitter.

Dagja Mohammed Salem s’engage en musique contre les injustices, les discriminations et pour défendre les droits des femmes et des habitant·e·s de sa région.

©AEE

Avec:

Ibrahim (guitare)

Shawgi Ahmed (percussions)

Dagja Mohammed Salem (chant),

et Hamza Boussaoula (basse).

 

 

ÉCHANGE: LA CRÉATION ARTISTIQUE COMME MOYEN DE RÉSISTANCE

Dialogue avec les musiciens, le public et des membres du CEEL et de La Cimade

 

REPAS YÉMÉNITE

proposé par Mohammed et Issam

 


Fondé en 2014 par des étudiants de l’INALCO, le Collectif d’Entraide et d’Echanges Linguistiques (CEEL), souhaite favoriser l’échange entre des apprenant·e·s en français et des francophones qui désirent pratiquer des langues hors cadre scolaire et découvrir de nouvelles cultures. Plus largement, l’objectif du CEEL est de créer du lien entre des personnes d’origines culturelles et sociales différentes, tout en favorisant l’insertion et le partage.


 

18h – Tarifs : 5 à 8 €

MAISON DES RÉFUGIÉS 50, boulevard Jourdan - 75014 Paris

Tous les événements de la région
infos pratiques région
COORDONNÉES DE LA RÉGION :

Déléguée nationale en région :
Anne-Laure CHARRIER
01 40 08 05 34
poste-idf@lacimade.org

À SAVOIR :

https://www.lacimade.org/regions/ile-de-france/

Les questions migratoires sont au cœur du débat public en France, en Europe et dans le monde. Elles sont instrumentalisées à des fins électoralistes, et nourries par des politiques de plus en plus coercitives et inhumaines.

Pour cette nouvelle édition, le festival Migrant’scène a choisi de mettre à l’honneur les multiples formes de résistances qui s’opposent au regain de haine et de discriminations envers les personnes étrangères.

  • Résister aujourd’hui en tirant les leçons du passé
  • Résister aux contre-vérités, aux amalgames et à la tentation du tout sécuritaire
  • Résister aux lois qui définissent la solidarité comme un délit
  • Résister en tant que personne étrangère
  • Résister à la fabrique de l’exclusion et à la division des exclu·e·s
  • Résister aux stéréotypes, l’exemple des femmes migrantes
  • Résister en tant qu'artiste …

Nous interrogerons les politiques migratoires en croisant les regards des milieux de la culture, de la recherche, de l’art et de la solidarité.

Projections, débats, concerts, théâtre, expositions, performances, avec des historien·ne·s, des dramaturges, des artistes, des musicien·ne·s exclu·e·s, des citoyen·ne·s solidaires, autant de rencontres et d’échanges dans 20 lieux à Paris et en Île-de-France pour partager nos analyses, nos inspirations et nos initiatives.