PARIS – Les Roms, les plus étrangers des européens

le 16/11/14

16h00 : Spectacle La tsigane de Lord Stanley de la Cie Tamèrantong!

Conte insurgé de la route et du voyage, cette épopée jubilatoire est une contre-offensive artistique et citoyenne pour tenter de fédérer les forces, richesses et poésie de notre société multiculturelle. Ce spectacle est joué par une troupe de 24 gadjitos aux bouilles imparables, âgés de 7 à 14 ans. Habitants du quartier cosmopolite de La Plaine Saint-Denis, ils portent avec éclat la symbolique de la pièce et partagent la scène avec des comédiens adultes, camouflés en Dindon impérial, Mariée chagallienne tombée de la lune et avec un couple de danseurs volcaniques.

 18h : Débat autour de la question des Roms avec Alexandre Leclève (juriste – Association Trajectoires), Olivier Peyroux (sociologue – Association Trajectoires), Evangéline Masson (Secours Catholique) et Christine Pellicane (metteuse en scène).

Débat animé par David Eloy (Rédacteur en chef revue Altermondes)

Maison des métallos – 94 rue Jean Pierre Timbaud – Paris 11ème Spectacle payant (de 5 à 14€) – Entrée libre à partir de 18h
Réservation par mail conseillée : reservation@maisondesmetallos.org
http://www.maisondesmetallos.org/

Troupe La Tsigane de Lord Stanley« Nous sommes en 2014 après Jésus-Christ, toute la Gaule est occupée par les envahisseurs, des migrants pauvres sans toit ni loi… Toute ? Non ! Un village peuplé d’irréductibles Gaulois résiste aux hordes vandales !»
Et voilà qu’un beau matin, des Bohémiens s’installent sur le domaine privé de Lord Stanley…

La Tsigane de Lord Stanley est un conte inspiré d’une légende gitane à l’époque des Bohémiens, qui parle d’amour et de liberté. Mais ce spectacle parle surtout du rejet et de l’exclusion en général, de l’attitude de nos sociétés vis-à-vis de l’étranger pauvre et démuni, de celui qui est différent, du déraciné, de l’autre. Il est une contre-offensive artistique et citoyenne pour tenter de fédérer les forces, richesses et poésie de notre société multiculturelle. Il est aussi une épopée jubilatoire nourrie par le souffle poétique et joyeusement braque qu’inspire le thème tsigane… par cette dose d’humour et d’irrévérence propre (et nécessaire) à tous ceux qui n’ont rien à perdre et tout à construire.
Avec ce spectacle, Tamèrantong! réaffirme son engagement pour un monde plus juste et plus digne, un monde où il y a de la place pour tous.

Equipe – distribution
Texte et mise en scène Christine Pellicane assistée de Laure Caillault, Sarah Viennot, Viviana Mélo St Cyr
Dindon Sébastien Prieur
Danses Aurélien Desclozeaux, Lola Rouge, Stéphanie Giner
Combats Philippe Maymat
Lumières Thierry Capéran assisté de Sylvain Séchet
Illustration sonore Madame Miniature
Son Francis Lopez
Guest musik Cie Mohein, Ludwig Von 88
Costumes déco Isabelle Boitière, Caroline Bonnin, Stéphane Florenza
Régie générale Grégoire Faucheux assisté de Frédéric Guillon
Renfort pédagogique Sandrine Demoron, Thomas Girou, Laure Lanier, Ludivine Berridge
Administration Dominique Gazet, Nuria Paoloni

Partenaires
Compagnie Jolie Môme, Maison de quartier Plaine, Ecole Saint-Just, Réussite éducative, Ville de Saint-Denis, Acsé-DRJSC, DRAC Île-de-France, Conseil régional d’Île-de-France, Préfecture Seine-Saint-Denis, United Way Tocqueville, Fondation de France, Fondation Abbé Pierre, Fondation les Arts et les Autres, Idéas.

Tamèrantong!

94 Rue Jean-Pierre Timbaud, 75011 Paris, France

Tous les événements de la région
infos pratiques région
COORDONNÉES DE LA RÉGION :

Déléguée nationale en région :
Anne-Laure CHARRIER
01 40 08 05 34
poste-idf@lacimade.org

À SAVOIR :

https://www.lacimade.org/regions/ile-de-france/

Les questions migratoires sont au cœur du débat public en France, en Europe et dans le monde. Elles sont instrumentalisées à des fins électoralistes, et nourries par des politiques de plus en plus coercitives et inhumaines.

Pour cette nouvelle édition, le festival Migrant’scène a choisi de mettre à l’honneur les multiples formes de résistances qui s’opposent au regain de haine et de discriminations envers les personnes étrangères.

  • Résister aujourd’hui en tirant les leçons du passé
  • Résister aux contre-vérités, aux amalgames et à la tentation du tout sécuritaire
  • Résister aux lois qui définissent la solidarité comme un délit
  • Résister en tant que personne étrangère
  • Résister à la fabrique de l’exclusion et à la division des exclu·e·s
  • Résister aux stéréotypes, l’exemple des femmes migrantes
  • Résister en tant qu'artiste …

Nous interrogerons les politiques migratoires en croisant les regards des milieux de la culture, de la recherche, de l’art et de la solidarité.

Projections, débats, concerts, théâtre, expositions, performances, avec des historien·ne·s, des dramaturges, des artistes, des musicien·ne·s exclu·e·s, des citoyen·ne·s solidaires, autant de rencontres et d’échanges dans 20 lieux à Paris et en Île-de-France pour partager nos analyses, nos inspirations et nos initiatives.