PARIS – Soirée « La diversité féminine en jeu et en musique »

le 22/11/13

Accueil à partir de 19h30 (entrée libre)

Multiforme et festive, la soirée débutera par la projection de La boda, court métrage de Marina Seresesky, et se poursuivra en musique avec deux magnifiques voix venues d’ailleurs nous invitant au voyage. Le concert de Lalatiana, en duo avec Rija Randrianivosoa, sera suivi de Swala Mati, accompagnée par ses musiciens.

La soirée sera animée par l’association Underconstruction, qui avec sa bonne humeur pédagogique, proposera ses jeux de sensibilisation.

Péniche Antipode, face au 55 Quai de la Seine, 75019 Paris

***

Chanteuse malgache, Lalatiana a commencé sa carrière en écumant la scène jazz de Tanà et s’est imposée comme étant une des références vocales féminines à Madagascar. Elle a été récompensée par le prix «Découverte RFI» en 1986 avec une de ses compositions. Désormais établie en France, elle a, sous la direction artistique de Rija Randrianivosoa, ouvert sa musique à d’autres sonorités du monde tout en partant de ses racines malgaches.
Deux albums sont sortis sur le marché malgache, «Tsotra ihany» (2006) et « i-Malala» (2012).

 

UnderconstructionAssociation d’éducation populaire, Underconstruction questionne le monde et son fonctionnement avec humour, avec curiosité. Convaincu-e-s qu’un monde différent est possible, ses membres créent et animent des jeux de sensibilisation sur les questions sociales et citoyennes, dans des événements joyeux, militants, là où vous ne les attendez pas, aux détours des villes, des péniches et des chemins buissonniers…

 

 

55 Quai de la Seine, 75019 Paris, France

Tous les événements de la région
infos pratiques région
COORDONNÉES DE LA RÉGION :

Déléguée nationale en région :
Anne-Laure CHARRIER
01 40 08 05 34
poste-idf@lacimade.org

À SAVOIR :

https://www.lacimade.org/regions/ile-de-france/

Les questions migratoires sont au cœur du débat public en France, en Europe et dans le monde. Elles sont instrumentalisées à des fins électoralistes, et nourries par des politiques de plus en plus coercitives et inhumaines.

Pour cette nouvelle édition, le festival Migrant’scène a choisi de mettre à l’honneur les multiples formes de résistances qui s’opposent au regain de haine et de discriminations envers les personnes étrangères.

  • Résister aujourd’hui en tirant les leçons du passé
  • Résister aux contre-vérités, aux amalgames et à la tentation du tout sécuritaire
  • Résister aux lois qui définissent la solidarité comme un délit
  • Résister en tant que personne étrangère
  • Résister à la fabrique de l’exclusion et à la division des exclu·e·s
  • Résister aux stéréotypes, l’exemple des femmes migrantes
  • Résister en tant qu'artiste …

Nous interrogerons les politiques migratoires en croisant les regards des milieux de la culture, de la recherche, de l’art et de la solidarité.

Projections, débats, concerts, théâtre, expositions, performances, avec des historien·ne·s, des dramaturges, des artistes, des musicien·ne·s exclu·e·s, des citoyen·ne·s solidaires, autant de rencontres et d’échanges dans 20 lieux à Paris et en Île-de-France pour partager nos analyses, nos inspirations et nos initiatives.