MONTREUIL – INSTALLATION IMMERSIVE « La Ballade des gens heureux »

le 27/11/21

18h00 à 21h00 – Conception : Eugénia Atienza et Benoit Serre – Mise en espace : Sylvie Cavacciuti

L’errance est habituellement associée aux hommes. Elle est presque toujours conjuguée au masculin (vagabond, clochard…)
Moins visibles et volontairement plus discrètes, les femmes sont autant et souvent plus exposées à la violence des conditions de vie dans la rue.
Cette installation permet de suivre ces femmes dans leur errance, de tracer les contours de leurs déplacements quotidiens.
Elle propose de les rencontrer à travers les travaux réalisés avec elles pendant plusieurs mois à l’espace d’accueil de jour Halte Femmes (Paris 12e).

TABLE RONDE : Parcours, paroles et mobilisations de femmes migrantes.
Avec Eugénia Atienza et Benoit Serre (Cie Hors-Piste), Stéphane Lavignotte (La Maison Ouverte) et une personne de La Cimade.

Exposition du Jeudi 25 au dimanche 28 novembre.

Entrée libre

LA MAISON OUVERTE - 17 rue Hoche - 93100 Montreuil

Tous les événements de la région
infos pratiques région
COORDONNÉES DE LA RÉGION :

Déléguée nationale en région :
Anne-Laure CHARRIER
01 40 08 05 34
poste-idf@lacimade.org

À SAVOIR :

https://www.lacimade.org/regions/ile-de-france/

Les questions migratoires sont au cœur du débat public en France, en Europe et dans le monde. Elles sont instrumentalisées à des fins électoralistes, et nourries par des politiques de plus en plus coercitives et inhumaines.

Pour cette nouvelle édition, le festival Migrant’scène a choisi de mettre à l’honneur les multiples formes de résistances qui s’opposent au regain de haine et de discriminations envers les personnes étrangères.

  • Résister aujourd’hui en tirant les leçons du passé
  • Résister aux contre-vérités, aux amalgames et à la tentation du tout sécuritaire
  • Résister aux lois qui définissent la solidarité comme un délit
  • Résister en tant que personne étrangère
  • Résister à la fabrique de l’exclusion et à la division des exclu·e·s
  • Résister aux stéréotypes, l’exemple des femmes migrantes
  • Résister en tant qu'artiste …

Nous interrogerons les politiques migratoires en croisant les regards des milieux de la culture, de la recherche, de l’art et de la solidarité.

Projections, débats, concerts, théâtre, expositions, performances, avec des historien·ne·s, des dramaturges, des artistes, des musicien·ne·s exclu·e·s, des citoyen·ne·s solidaires, autant de rencontres et d’échanges dans 20 lieux à Paris et en Île-de-France pour partager nos analyses, nos inspirations et nos initiatives.