MONTREUIL – Films d’animation et documentaire sonore « Donner la parole aux invisibles »

le 27/11/21

De 14h30 à 18h00
Une année de recherches et de travail collectif : des jeunes de Montreuil accompagnés par leurs enseignants et les animateurs des projets, ont rencontré la réalité des migrations et ont réalisé deux œuvres.

• Portraits d’héro.ïne.s anonymes
5 films d’animation (de 10 min) à partir d’entretiens avec des sauveteurs et des rescapés de l’Aquarius.
Collégiens, lycéens et adultes ont réalisé un travail d’écriture, de création sonore, de mise en image et d’animation.

• Tous les chemins mènent à Montreuil
Documentaire sonore (26 min). Enquête ethnographique dans un foyer de travailleurs migrants, le Foyer des Sorins.
Sous la forme d’un carnet de terrain sonore, parcours de vie de ces Montreuillois aux visages multiples, les murs auxquels ils se heurtent, leurs combats pour défendre leurs droits.

ECHANGES avec les accompagnateurs, les enseignants et les élèves qui ont réalisé les films d’animations.
RENCONTRE autour du documentaire sonore, avec Sara Le Menestrel, anthropologue, Aly Doumbia, Président de l’association des Sorins, une enseignante du collège Jean Jaurès.

Animation : Dominique Margot de La Cimade.

Entrée libre

LA MAISON OUVERTE - 17 rue Hoche - 93100 Montreuil

Tous les événements de la région
infos pratiques région
COORDONNÉES DE LA RÉGION :

Déléguée nationale en région :
Anne-Laure CHARRIER
01 40 08 05 34
poste-idf@lacimade.org

À SAVOIR :

https://www.lacimade.org/regions/ile-de-france/

Les questions migratoires sont au cœur du débat public en France, en Europe et dans le monde. Elles sont instrumentalisées à des fins électoralistes, et nourries par des politiques de plus en plus coercitives et inhumaines.

Pour cette nouvelle édition, le festival Migrant’scène a choisi de mettre à l’honneur les multiples formes de résistances qui s’opposent au regain de haine et de discriminations envers les personnes étrangères.

  • Résister aujourd’hui en tirant les leçons du passé
  • Résister aux contre-vérités, aux amalgames et à la tentation du tout sécuritaire
  • Résister aux lois qui définissent la solidarité comme un délit
  • Résister en tant que personne étrangère
  • Résister à la fabrique de l’exclusion et à la division des exclu·e·s
  • Résister aux stéréotypes, l’exemple des femmes migrantes
  • Résister en tant qu'artiste …

Nous interrogerons les politiques migratoires en croisant les regards des milieux de la culture, de la recherche, de l’art et de la solidarité.

Projections, débats, concerts, théâtre, expositions, performances, avec des historien·ne·s, des dramaturges, des artistes, des musicien·ne·s exclu·e·s, des citoyen·ne·s solidaires, autant de rencontres et d’échanges dans 20 lieux à Paris et en Île-de-France pour partager nos analyses, nos inspirations et nos initiatives.