PARIS – Projections – débat « En finir avec la double violence »

le 20/11/13

à 19h30

Ni Une ni Deux, court métrage de Akéla Sari et Philippe Courtin pour La Cimade.
Bien souvent, les femmes étrangères sont victimes d’une double discrimination. En tant que femmes, elles sont confrontées à des discriminations spécifiques dans leur pays et, en tant qu’étrangères, elles sont soumises à un ensemble…

D’ici, court métrage de Damien Froideveaux, 2007.
Dans un petit bureau, à une heure tardive, une avocate au téléphone… A l’autre bout du fil, une jeune fille. D’origine sénégalaise, Djeneba est en mauvaise posture : elle a eu une altercation avec les forces de l’ordre à la suite d’une histoire de règlements de comptes…

LA BODALa Boda, court métrage de Marina Seresesky, 2012.
Madrid. Des femmes s’affairent à nettoyer des bureaux. Aujourd’hui, Mirta, d’origine cubaine, doit assister au mariage de sa fille… Véritable parcours d’obstacles pour elle, tous pourraient bien mettre en péril sa présence au mariage. Mais il y a aussi les amies, et une longue chaîne de solidarité qui se forme, dans une course effrénée en talons hauts jusqu’à la ligne d’arrivée : le mariage.  Mais au fait, où a lieu ce mariage ?

Débat avec Céline Roche, coordinatrice régionale de l’action femmes à la Cimade, et Marie-Hélène Halligon.

Soirée organisée par le Vicariat pour la solidarité 

Studio des Ursulines 10, rue des Ursulines- Paris 5e (entrée libre)

10 Rue des Ursulines, 75005 Paris, France

Tous les événements de la région
infos pratiques région
COORDONNÉES DE LA RÉGION :

Déléguée nationale en région :
Anne-Laure CHARRIER
01 40 08 05 34
poste-idf@lacimade.org

À SAVOIR :

https://www.lacimade.org/regions/ile-de-france/

Les questions migratoires sont au cœur du débat public en France, en Europe et dans le monde. Elles sont instrumentalisées à des fins électoralistes, et nourries par des politiques de plus en plus coercitives et inhumaines.

Pour cette nouvelle édition, le festival Migrant’scène a choisi de mettre à l’honneur les multiples formes de résistances qui s’opposent au regain de haine et de discriminations envers les personnes étrangères.

  • Résister aujourd’hui en tirant les leçons du passé
  • Résister aux contre-vérités, aux amalgames et à la tentation du tout sécuritaire
  • Résister aux lois qui définissent la solidarité comme un délit
  • Résister en tant que personne étrangère
  • Résister à la fabrique de l’exclusion et à la division des exclu·e·s
  • Résister aux stéréotypes, l’exemple des femmes migrantes
  • Résister en tant qu'artiste …

Nous interrogerons les politiques migratoires en croisant les regards des milieux de la culture, de la recherche, de l’art et de la solidarité.

Projections, débats, concerts, théâtre, expositions, performances, avec des historien·ne·s, des dramaturges, des artistes, des musicien·ne·s exclu·e·s, des citoyen·ne·s solidaires, autant de rencontres et d’échanges dans 20 lieux à Paris et en Île-de-France pour partager nos analyses, nos inspirations et nos initiatives.